Dégraissage et départiculage de pièces usinées et décolletées

La technologie Qarboon est la meilleure alternative aux procédés traditionnels dangereux pour l’homme et l’environnement pour le dégraissage de pièces issues d’usinages, de décolletage et de fabrications additives.

Décontaminez, dégraissez, départiculez vos pièces usinées et décolletées, métalliques ou plastiques, avec un seul procédé écologique

Icon economie eau

A sec et sans eau

Icon métaux

Compatible avec tous les métaux

Icon Electricité

Faible consommation d'électricité

Icon piece complexe

Compatible avec les pièces complexes

Image piece mécanique

Garantie sans résidus de solvant de nettoyage pour une meilleure tension de surface

Le procédé de nettoyage au CO2 supercritique de Qarboon remplace les traitements traditionnels à base de solvants organiques, les solvants à base d'hydrocarbures ou alcool modifié A3 et les procédés lessiviels en assurant l’absence totale de résidus de solvant.

Contrairement aux autres procédés de nettoyage, la nature gazeuse du CO2 à pression atmosphérique permet de garantir l’absence de toute trace sur les pièces nettoyées.

Avoir recours à du dioxyde de carbone pour dégraisser des pièces usinées permet également de supprimer tout risque de rétention de solvant à l’intérieur des pièces complexes.

Avec ce procédé, aucune étape de séchage n’est nécessaire, une fois le cycle de dégraissage terminé, les pièces sont à température ambiante et prêtes à l’emploi.

Nettoyage de pièces complexes avec un objectif d'ultra-propreté

Le CO2 supercritique pénètre dans tous les trous borgnes et cavités d’une pièce complexe pour dégraisser aussi bien l’intérieur que l’extérieur de la pièce.

Il offre une qualité de nettoyage permettant d'atteindre un niveau d'ultra-propreté.

Il est aussi bien adapté pour le nettoyage de dispositifs médicaux difficile à nettoyer avec des procédés traditionnels comme des aiguilles d'injection ou de suture que pour les pièces usinées à destination de l'automobile ou l'aéronautique comme les soupapes, les vérins hydrauliques.

Les ultra-sons et l’agitation permettent d’obtenir un départiculage parfait aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des pièces.

- Travail à basse température
- Aucun séchage nécessaire
- Aucun risque de corrosion des matériaux

Le CO2 supercritique est adapté à toutes les pièces mécaniques et polymères, de toute typologie

Image bloc de laiton dégrraissage

Le CO2  est compatible avec tous les types de matériaux, y compris l’aluminium ainsi que la plupart des polymères.
Sa neutralité par rapport aux matériaux permet de ne pas les oxyder et de ne pas les agresser lors des actions de nettoyage, dégraissage et départiculage.

Adapté à toutes les typologies de pièces, même celles pour qui le nettoyage est particulièrement difficile, par exemple des pièces complexes, comprenant des trous borgnes, des tubes.

La qualité de nettoyage est conforme aux standards définit dans les normes ISO 15001, ISO 13485, etc.

Image bloc de laiton dégrraissage

Choisissez de gagner en qualité et en stabilité

Adoptez dès maintenant une solution efficace de dégraissage et départiculage de vos pièces usinées.

Prendre contact
Cas particulier
Image netoyage de pièce complexe

Vous souhaitez tester le nettoyage par CO2 supercritique ?
Venez faire des essais

Le dépoudrage de pièces issues de fabrication additive par CO2 supercritique

Image netoyage de pièce complexe

À l’issue de la fabrication des pièces, qu'il s'agisse de poudre métallique ou de poudre polymères, une opération de nettoyage ou "dépoudrage" des pièces est obligatoire.

Dans le cas de la fabrication additive de pièces métalliques, la première étape du processus de nettoyage de pièces va consister à faire tomber par graviter la majorité de la poudre qui n’a pas été fusionnée.
C’est pour la seconde étape du dépoudrage que le dioxyde de carbone joue un rôle déterminant. Il va pouvoir pénétrer dans toutes les cavités et parties de la pièce pour extraire et entrainer les particules métalliques qui n’ont pas été fusionnées lors de la fabrication.

Grâce aux propriétés du CO2 supercritique, il n’y a pas de rétention possible du dioxyde de carbone ni de traces résiduelles.

Contactez-nous
Icon flecheIcon fleche

La gamme de machine pour le dégraissage / départiculage de pièces

Nos machines sont pensées et fabriquées pour répondre à un besoin industriel. Cela signifie que nos équipements sont optimisés en termes de :

1- Ergonomie de chargement :
Nos chambres de nettoyage sont à l'horizontale afin de faciliter le chargement / déchargement de charges lourdes

2- Respect de forte cadence :
Nos machines sont dimensionnées pour répondre à vos cadences de production et non l'inverse.

3- Disponibilité pour la production :

Nos machines ne nécessitent que peu d'entretien (quelques heures par mois au plus) et aucun arrêt machine récurrent pour vidange par exemple n'est à prévoir.

Image machine Textil
Vos questions ?
Nos réponses !
Icon Flèche scroll
Comment fonctionne le départiculage par CO2 supercritique ?
Dans le cas des pièces mécaniques, issues d’opération de décolletage et d’usinage, les particules qui restent collées sur la surface des pièces le sont à cause des huiles de coupe ou d’usinage résiduelles.
Les pièces mécaniques sont habituellement conditionnées dans des paniers pour faciliter leur manutention. Les pièces peuvent être déposées en vrac ou positionnées et maintenues en fonction de leur degré de fragilité.

Une fois dans l’autoclave, les paniers de pièces passent par une première phase de dégraissage. Cette première étape va permettre de supprimer l’accroche des particules et par gravité, elles tomberont dans le fond de l’autoclave.
Sont couplées à cette action de dégraissage de la rotation complète ou oscillation des paniers ainsi que des ultrasons. Ces derniers vont avoir pour effet de mettre en mouvement les particules, incluant celles prisonnières dans les cavités et les trous des pièces, pour qu’avec le mouvement, elles soient évacuées et tombent dans le fond de l’autoclave.

Le CO2 supercritique n’a pas un pouvoir portant important, cependant, en fonction de la densité des particules extraites, il est possible que celles-ci soient acheminées jusqu’au filtre en sortie d’autoclave. Il est donc important d’adapter la taille du filtre en fonction de la taille des particules.
Icon Flèche scroll
Que deviennent les matières extraites suite au dégraissage par CO2 supercritique
Le CO2 utilisé dans les machines de dégraissage – départiculage par CO2 supercritique de nos machines est à l’origine un rejet fatal généré dans de nombreux processus industriels. Ce CO2 est capté, purifié et revalorisé par des industriels gaziers comme Air Liquide, Messer, Linde Gaz etc.

Lors d’un cycle de dégraissage – départiculage de pièces mécaniques, celles-ci sont mises au contact du CO2 supercritique. Celui-ci joue alors son rôle de solvant et va solubiliser les contaminants comme des huiles de coupe et huiles d’usinage.
En sortie d’autoclave, le CO2 supercritique, chargé des polluants, passe par une première étape de filtration pour bloquer les micro particules transportées par le flux de CO2 supercritique puis passe par une étape de séparation. À cette étape, se compose d’une première phase de dépressurisation rapide, le CO2 redevient gazeux et il n’est plus capable de solubiliser les polluants.
Le CO2 dans son état gazeux est alors liquéfié puis stocké dans la réserve interne de la machine, prêt à circuler de nouveau.
Les polluants quant à eux sont collectés en sortie d’un séparateur gravitaire ou cyclonique. Les matières extraites alors sont chimiquement pures et sans traces de solvants résiduelles.
Icon Flèche scroll
Le CO2 supercritique est-il réutilisable pour des cycles suivants ?
Les matières extraites et le CO2 supercritique sont séparés au moment où le CO2 supercritique baisse en pression via une vanne de détente. Une fois la pression cassée, le CO2 supercritique devient gazeux et n’est plus capable de solubiliser quoi que ce soit. Dans ce cas, les polluants passent par un séparateur gravitaire et peuvent ensuite être collectés.
Le CO2 supercritique quant à lui, totalement déchargé de matières précédemment solubilisées, est récupéré, liquéfié et stocké dans la réserve interne de la machine en attendant de circuler une nouvelle fois ou pour attendre le cycle suivant.
En fin de cycle de nettoyage, prêt de 90% du CO2 utilisé est collecté, liquéfié et stocké.
Les 10% de CO2 restant, sont quant à eux considérés comme perdus et évacués à l’évent.La consommation de CO2 étant optimisée, la technologie du CO2 supercritique offre des coûts d’exploitation réduit de 50% par rapport aux procédés classiquement utilisés dans l’industrie mécanique.
Icon Flèche scroll
Quels sont les polluants compatibles en CO2 supercritique ?
La technologie du dégraissage – départiculage par CO2 supercritique est compatible avec la plupart des polluants habituellement rencontrés dans l’industrie mécanique. Le CO2 supercritique est compatible avec la majorité des huiles de coupe et d’usinage entière ou soluble, avec les huiles siliconées, certaines résines type Epoxy, etc.
Le CO2 supercritique étant une technologie complexe, il est important de réaliser des essais de validation de la solubilité de contaminants à extraire pour confirmer leur compatibilité chimique avec le dioxyde de carbone supercritique.

En fonction du type de contaminant, les paramètres de pression ou température sont adaptés.
Aussi, pour répondre à la pluralité des polluants, une quasi-infinité de recettes peut être enregistrée dans une machine Dense Fluid Degreasing pour répondre à tous les besoins.
Certaines pollutions très spécifiques peuvent nécessiter l’utilisation d’un co-solvant comme de l’eau oxygénée, de l’éthanol, etc.

Ne cherchez plus.
Vous avez trouvé les meilleurs équipements CO2 supercritique au monde.

Linkedin - Elements Webflow Library - BRIX TemplatesYouTube - Elements Webflow Library - BRIX Templates
-
-
-